Localiser ce membre

Filtrage de la MLI

Connexion Stagiaire Solo Inscription (Stagiaire)                 Compte Administrateur : Gérer Administration de stage Foad et/ou Pratique Créer
 
Connexion : Stagiaire, Formateur
Voir le passe  
   Oubliés ?
 
Connexion pour Client Administrateur
Voir le passe  
   Oublié ?


Inscription personnelle
 
 
Formateur ou Stagiaire
Inscription individuelle, étape 1 sur 2 :
(sans engagement)


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Votre adresse courriel restera confidentielle
Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs

Nos offres d'abonnement, obtenir un devis

Chargement page et sommaire en cours...

Quelques exemples de filtres en sortie

Vidéo sur l'alimentation à découpage filtre abaisseur :


La vidéo représente l'efficacité d'un convertisseur à découpageVoici en exemple un convertisseur pouvant fournir plusieurs dizaines de Watts :
Convertisseur TRACO
, son excellent rendement !




Zoom sur cet élément

Alimentation abaisseur (buck)

Filtre découpage abaisseur buck

Etape par étape :

  1. T conduit, L limite I engendrant le signal vert Us
  2. T s'ouvre et la bobine, via la diode, se décharge dans R

Le schéma réel doit tenir compte que c'est la diode qui protège aussi le transistor T des surtensions engendrées par la bobine (ceci est valable pour tous les montages) :
Bon câblage d'une diode : alim à découpage




Zoom sur cet élément

Alimentation à découpage élévateur et inverseur


En vidéo, signaux et efficacité des filtres de convertisseurs à découpages :
  • Élévateur de tension
  • Inverseur de tension




Zoom sur cet élément

Élévateur (boost)

Filtre à découpage élévateur boost

L'étape 1 n'est présente qu'au démarrage :



Us est alors nul, T conduit et charge l'inductance.
(l'intensité la traversant augmente au fur et à mesure que le champ magnétique augmente)
Attention le temps de conduction de T doit être suffisamment court pour ne pas approcher la saturation magnétique de l'inductance sous peine de court-circuit. Le rapport cyclique ne doit pas non plus dépasser ≃ 50%, nous allons voir pourquoi !


Fonctionnement, étapes 2 et 3 :

  1. T s'ouvre permettant à L de libérer sa tension inverse qui va s'ajoute à Ue provenant du générateur : Us > Ue
  2. Le condensateur cherche à maintenir Us dans la résistance tandis que la diode évite le retour de Us au transistor T désormais en cct sur la masse !




Zoom sur cet élément

Inverseur (élévateur ou non)

Découpage inverseur élévateur de tension

Là encore, l'étape 1 juste au démarrage :



Us est alors nul, T conduit et charge l'inductance.
(l'intensité la traversant augmente au fur et à mesure que le champ magnétique augmente et que la fem de l'inductance diminue)
Attention ! Là aussi le temps de conduction de T doit être suffisamment court et ne pas dépasser ≃ 50% pour ne pas approcher la saturation magnétique de l'inductance sous peine de court-circuit !


Fonctionnement, étapes 2 et 3 :

  1. T s'ouvre permettant à L de libérer sa tension inverse, qui, grâce à la diode vient alimenter R et charger C en tension inverse ! Us inverse, suivant le rapport cyclique, est inférieur, égal ou supérieur à Ue
  2. Le condensateur maintient U dans la résistance tandis que la diode interdit tout retour !




Zoom sur cet élément

Conduction directe

Ici, le transformateur (miniature, on est à 50 kHz minimum), offre plusieurs avantages au niveau des sorties :
  1. Plusieurs sorties possibles, comme tout transformateur
  2. Sorties pouvant être inférieures, inversées ou supérieures à Ue
  3. Isolation galvanique complète des circuits
Attention, le signal de sortie sera alternatif, redresseur et filtre de lissage requis pour obtenir une tension continue !
Les 2 transistors N conduisent simultanémentLeur gate est pilotée par des optocoupleurs car elles ne sont pas au même potentiel (pointillés). Passants, les transistors alimentent la bobine primaire : + en haut, – en bas.
A l'ouverture, la bobine crée sa surtension inverse que les diodes contiennent, avec l'aide du condensateur, à Ue (aux seuils diode près), donc la même valeur mais en inverse !
On pilote ici en mono-alternance, l'alternance négative est automatiquement générée par la bobine avec l'effet d'auto-inductionE = – Δ Φ / Δ t = L × Δ I / Δ t !
Onduleur conduction directe
Attention au positionnement des diodesCâblage correct de diode de protection surtensions
C'est la diode qui protège le transistor des surtensions dues à la bobine. Ainsi, le transistor ne doit absolument pas faire fil commun avec elle. Seul le schéma vert assure cela. Les 'pattes' du composant doivent être réduites au minimum à cause, comme tout fil, de leur inductance propre...
! Moins utilisé : le Push-PullOnduleur push-pull
Les transistors conduisent alternativement avec un temps mort entre les 2. Là aussi, isolement galvanique par transformateur.
.




Zoom sur cet élément

Cochez en vert la réponse exactes !...


Cette partie est réservée à nos abonnés :

Je m'abonne !
   ― ― ― ― ― ―
Je me connecte !

S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours décodéco Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin 2
S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours
< Espace privé, abonnés
Partagez, participez >
Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin

12345C

Crée le 29 / 05 / 2017, der. màj le 01 / 07 / 2018 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 4485 fois
Difficulté : ★★★★★
Pas encore de commentaire
Gu5835e07c1389f
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs