Connexion Stagiaire :
Voir le passe  
   Oubliés ?

Connexion Client Administratif :
Voir le passe  
   Oubliés ?

Pas encore stagiaire ?Particulier ⇒ Pré-requis offerts (0 engagement)  Pro ⇒ devis Elearning ou Pratique
 
 


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs
Pas encore stagiaire ?Particulier ⇒ Pré-requis offerts (0 engagement)  Pro ⇒ devis Elearning ou Pratique


Filtrage de la MLI

Chargement page et sommaire en cours...

Quelques exemples de filtres en sortie

Vidéo sur l'alimentation à découpage filtre abaisseur :


La vidéo représente l'efficacité d'un convertisseur à découpageVoici en exemple un convertisseur pouvant fournir plusieurs dizaines de Watts :
Convertisseur TRACO
, son excellent rendement !




Zoom sur cet élément

Alimentation abaisseur (buck)

Filtre découpage abaisseur buck

Etape par étape :

  1. T conduit, L limite I engendrant le signal vert Us
  2. T s'ouvre et la bobine, via la diode, se décharge dans R

Le schéma réel doit tenir compte que c'est la diode qui protège aussi le transistor T des surtensions engendrées par la bobine (ceci est valable pour tous les montages) :
Bon câblage d'une diode : alim à découpage




Zoom sur cet élément

Alimentation à découpage élévateur et inverseur


En vidéo, signaux et efficacité des filtres de convertisseurs à découpages :
  • Élévateur de tension
  • Inverseur de tension




Zoom sur cet élément

Élévateur (boost)

Filtre à découpage élévateur boost

L'étape 1 n'est présente qu'au démarrage :



Us est alors nul, T conduit et charge l'inductance.
(l'intensité la traversant augmente au fur et à mesure que le champ magnétique augmente)
Attention le temps de conduction de T doit être suffisamment court pour ne pas approcher la saturation magnétique de l'inductance sous peine de court-circuit. Le rapport cyclique ne doit pas non plus dépasser ≃ 50%, nous allons voir pourquoi !


Fonctionnement, étapes 2 et 3 :

  1. T s'ouvre permettant à L de libérer sa tension inverse qui va s'ajoute à Ue provenant du générateur : Us > Ue
  2. Le condensateur cherche à maintenir Us dans la résistance tandis que la diode évite le retour de Us au transistor T désormais en cct sur la masse !




Zoom sur cet élément

Inverseur (élévateur ou non)

Découpage inverseur élévateur de tension

Là encore, l'étape 1 juste au démarrage :



Us est alors nul, T conduit et charge l'inductance.
(l'intensité la traversant augmente au fur et à mesure que le champ magnétique augmente et que la fem de l'inductance diminue)
Attention ! Là aussi le temps de conduction de T doit être suffisamment court et ne pas dépasser ≃ 50% pour ne pas approcher la saturation magnétique de l'inductance sous peine de court-circuit !


Fonctionnement, étapes 2 et 3 :

  1. T s'ouvre permettant à L de libérer sa tension inverse, qui, grâce à la diode vient alimenter R et charger C en tension inverse ! Us inverse, suivant le rapport cyclique, est inférieur, égal ou supérieur à Ue
  2. Le condensateur maintient U dans la résistance tandis que la diode interdit tout retour !




Zoom sur cet élément

Conduction directe

Ici, le transformateur (miniature, on est à 50 kHz minimum), offre plusieurs avantages au niveau des sorties :
  1. Plusieurs sorties possibles, comme tout transformateur
  2. Sorties pouvant être inférieures, inversées ou supérieures à Ue
  3. Isolation galvanique complète des circuits
Attention, le signal de sortie sera alternatif, redresseur et filtre de lissage requis pour obtenir une tension continue !
Les 2 transistors N conduisent simultanémentLeur gate est pilotée par des optocoupleurs car elles ne sont pas au même potentiel (pointillés). Passants, les transistors alimentent la bobine primaire : + en haut, – en bas.
A l'ouverture, la bobine crée sa surtension inverse que les diodes contiennent, avec l'aide du condensateur, à Ue (aux seuils diode près), donc la même valeur mais en inverse !
On pilote ici en mono-alternance, l'alternance négative est automatiquement générée par la bobine avec l'effet d'auto-inductionE = – Δ Φ / Δ t = L × Δ I / Δ t !
Onduleur conduction directe
Attention au positionnement des diodesCâblage correct de diode de protection surtensions
C'est la diode qui protège le transistor des surtensions dues à la bobine. Ainsi, le transistor ne doit absolument pas faire fil commun avec elle. Seul le schéma vert assure cela. Les 'pattes' du composant doivent être réduites au minimum à cause, comme tout fil, de leur inductance propre...
! Moins utilisé : le Push-PullOnduleur push-pull
Les transistors conduisent alternativement avec un temps mort entre les 2. Là aussi, isolement galvanique par transformateur.
.




Zoom sur cet élément

Cochez en vert la réponse exactes !...




Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Discuter, échanger sur cette page 2

Cours extrait du stage : INDUSTRONIC

Crée le 29 / 05 / 2017, der. màj le 01 / 07 / 2018 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 7987 fois
Difficulté : ★★★★★
Pas encore de commentaire


Gu5835e07c1389f

Partager sur FacebookDiscuter sur TwitterPartager sut Linkedin



 
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs
 ➥