Localiser ce membre

Courbes de protections surcharge et cct

Connexion Stagiaire Solo Inscription (Stagiaire)                 Compte Administrateur : Gérer Administration de stage Foad et/ou Pratique Créer
 
Connexion : Stagiaire, Formateur
Voir le passe  
   Oubliés ?
 
Connexion pour Client Administrateur
Voir le passe  
   Oublié ?


Inscription personnelle
 
 
Formateur ou Stagiaire
Inscription individuelle, étape 1 sur 2 :
(sans engagement)


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Votre adresse courriel restera confidentielle
Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs

Nos offres d'abonnement, obtenir un devis

Chargement page et sommaire en cours...

Les différentes courbes des fusibles et disjoncteur magnéto-thermique

Le disjoncteur magnéto-thermique mis à nu en vidéo !


L'intérieur d'un disjoncteur en vidéo :

la protection contre les court-circuits et surchargesZoom sur la partie thermique réarmable.




Zoom sur cet élément

Magnétique et thermique en série !

Magnéto-thermique mis à nu
En 1 : le thermique, en 2 : le magnétique, en 3 : la zone d'absortion de l'arcSur un interrupteur sectionneur :
Chambre absorption de l'arc
lors de l'ouverture ! Photo d'une protection réglablePhoto des réglages manuels disponibles sur certains anciens disjoncteurs industriels :
Disjoncteur réglable
.




Zoom sur cet élément

Magnéto-thermique ?

Pourquoi un nom composé ?

Si le fusible gère naturellement les 2Faible surintensité : le fil conducteur se dilate progressivement à cause de l'échauffement dû à l'intensité électrique.
Forte surintensité et donc cct : le fil brûle instantanément et se romps généralement en son milieu
, surcharge et court-circuit, il n'en va pas de même pour le disjoncteurSoit la bobine est traversée par suffisamment d'intensité (Ex : 5 × In) et elle déclenche instantanément le mécanisme de protection !
Soit I est inférieur (cela vaut pour 4.9 × In !) et... Rien ne se produit !
Il faut donc adjoindre un autre dispositif !
! De plus sa protection thermique est réarmable, contrairement au fusible dont le conducteur anciennement en plomb fond définitivement !
La protection thermique du disjoncteur, comme celle du 'relaisCe nom bien que très répandu est trompeur, protection thermique est plus adapté dans la mesure où il n'y a aucune bobine mais de simples contacts !' thermique est réalisée avec un fil résistif qui, en chauffant, va déformer une languette qui viendra déclencher la protection. Cette languette, de par son volume, engendre une inertie rendant imprécis et surtout impossible un déclenchement rapide pourtant nécessaire en cas de court-circuit, elle n'assure donc que la protection des surcharges !
A savoir : le thermique déclenchant vers 90°C, la température ambianteEntre une température moyenne hivernale de 10°C et 40°C en été, le thermique est faussé de quasiment 50% !
Il convient donc de maintenir la plage de température préconisée ≃ 20°C à 40°C
est très importante !

Le magnétique :

On installe en sérieEn série !
Faute de quoi il faudrait que ET le thermique ET le magnétique déclenchent !
une bobine jouant son rôle d'électroaimant en ouvrant le circuit du disjoncteur à partir d'un certain seuil. En dessous de ce seuil, rien ne se produit mais dès qu'il est atteint, la protection déclenche ! Il n'est donc pas réglé sur In mais sur la valeur de I maximum : 5 à 10 × In pour une courbe C.

Disjoncteur magnéto-thermique transparent
Notre disjoncteur pédagogique transparent :


La languette plate, reliée par la tresse, en bas de la photo est le fameux thermique qui protège uniquement des surcharges. Son inertie le rend inefficace en cas de court-circuit,  c'est alors la bobine qui prend le relais de par ses propriétés électromagnétiques.
Enfin, en France, les arrivées électriques (sauf mention inverse) s'effectuent en haut, mais en bas dans d'autres pays :
Donc soyez vigilants !




Zoom sur cet élément

Courbes gG/gF ou C

Courbes magnétothermique C ou fusible Gg Gf

Fusibles à cartouche : gG, gl, gF de couleur noire :


Gl est remplacé par l’appellation Gg, nouvelles normes industrielles pour application sans forte intensité de démarrage, comme en domestique.
Gf = Gg mais en applications domestiques (sans sable à l'intérieur), remplacer un Gf par un Gg de même intensité est possible.

Disjoncteurs magnéto-thermiques C :


Anciennement nommée courbe U, la courbe C est équivalente aux fusibles Gg.
Ce sont les courbes les plus utilisées :
  • Circuits de prises de courant classiques 16/20 A (16/20 A : en France)
  • Circuit lumière, éclairage...
  • Chauffage, four : éléments chauffants à résistance
  • Majorité des applications électroniques standards
  • Moteurs à démarrage rapide (électro-portatif, ventilation...)




Zoom sur cet élément

Courbes Am ou D

Fusibles Am et disjoncteur courbe D départ moteur

Fusibles aM accompagnement moteur de couleur verte :


Ne jamais remplacer des fusibles gG par des aM, ni l'inverse !

Son équivalent en disjoncteur magnéto-thermique est la courbe D :



La surcharge tolérée pendant près d'une minute passe de 2 à 6 × In et le Icc passe de 5~10 à 10~14 × In.
Pour des intensités In identiques, le PdC est de minimum 10 kA (sur nos exemples en photo).
Enfin la différence principale réside dans les sections de câbles qui sont majorés pour accepter ces valeurs d'intensité plus élevées. Par exemple, hors de question d'utiliser du 1.5 mm² avec un 16 A courbe D !
Courbes adaptées aux moteurs :
  • Compresseurs à vis
  • Trémies
  • Tapis roulants...

Notez qu'il existe d'autres types de courbes dont notamment en disjoncteur :
  • Z la plus sensible : Icc = 2.4 à 3.6 × In
  • B intermédiaire entre Z et C : Icc = 3 à 5 × In
  • MA, comme D pour Icc = 10 à 14 × In mais purement magnétique sans thermiqueCette courbe est en fait une droite, les surcharges ne sont pas traitées, pas protégées
    Courbe de disjoncteur ma
    Mais confiées à un 'relais' thermique par exemple.
    !




Zoom sur cet élément

Déclenchement C2 A magnétique ctt et surcharge thermique



Notez dans la vidéo des temps de déclenchement et des valeurs conformes aux courbes !
L'expérience est concluante !




Zoom sur cet élément

Fusible HT 550 kV 3 kA...


Cette partie est réservée à nos abonnés :

Je m'abonne !
   ― ― ― ― ― ―
Je me connecte !

S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours décodéco Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin 6
S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours
< Espace privé, abonnés
Partagez, participez >
Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin

12345C

Crée le 15 / 12 / 2016, der. màj le 14 / 11 / 2018 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 11004 fois
Difficulté : ★★☆☆☆
Pas encore de commentaire
Gu5835e07c1389f
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs