Localiser ce membre

Mise en oeuvre et choix de protections

Connexion Stagiaire Solo Inscription (Stagiaire)                 Compte Administrateur : Gérer Administration de stage Foad et/ou Pratique Créer
 
Connexion : Stagiaire, Formateur
Voir le passe  
   Oubliés ?
 
Connexion pour Client Administrateur
Voir le passe  
   Oublié ?


Inscription personnelle
 
 
Formateur ou Stagiaire
Inscription individuelle, étape 1 sur 2 :
(sans engagement)


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Votre adresse courriel restera confidentielle
Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs

Nos offres d'abonnement, obtenir un devis

Chargement page et sommaire en cours...

La maintenance, la sélectivité, à savoir

Campagnes de resserrage

Un seul dispositifLe disjoncteur de détection d'arc est obligatoire aux USA
En France, Schneider Electric Propose des disjoncteurs D'clic Arc qui intègrent une signature électronique des variations de tension et d'intensité engendrées par un début d'amorçage :
D-Clic Arc ouvert
Voir en fin de cours, dans les Conseils+ le lien vers leur vidéo
peut vous protéger contre cela D'clic ArcOccupant 2 unités, il remplace le disjoncteur magnéto-thermique, pour un coût proche d'un DDR 30mA
D-Clic Arc détection amorçage Arc
Voir en fin de cours, dans les Conseils+ le lien vers leur vidéo

Car ni fusible ni disjoncteur, ni DDR 30 mA ne le peuvent !
Prise fondue mauvais serrage
Mauvais serrage d'une des 2 bornes de la prise !
Dominos mal serrés, incendie
Dominos de raccordement mal serrés
Borne phase fondue mal serrée
Borne de phase mal serrée...

Pourquoi les disjoncteurs et fusibles sont inopérants ?

  • Est-ce une surcharge qui a provoqué cela ?
  • NON ! Sinon les 2 bornes auraient fondu ou le disjoncteur aurait déclenché et ce début d'incendie ne se serrait point produit !
  • Est-ce un court-circuit ?
  • NON ! Là aussi le disjoncteur aurait déclenché ou tout aurait brûlé si ce dernier était défaillant !
Un mauvais serrage provoque une résistance en série. Cette résistance engendre une chute de tension, de quelques volts à dizaines de Volts et donc dizaines à centaines de Watts !

Avec 2 conséquences :
  1. L'intensité diminue car le circuit est plus résistant, donc malheureusement aucune chance de déclenchement !
  2. La chute de tension dans le contact engendre un échauffement :
    P = U (la chute de tension en V) × I (l'intensité dans le circuit !)
    P × temps = énergie et donc chaleur par pertes Joule !




Zoom sur cet élément

Encore un mauvais serrage : incendie !

La photo ci-dessous est encore très parlante sur les effets dévastateurs que peuvent engendrer un serrage inadapté !
L'incendie est la conséquence la plus fréquente dans ce cas !

Disjoncteur détruit par mauvais serrage
Le mauvais serrage est ici en aval du disjoncteur tripolaire :
Les 2 phases de gauche ont totalement détruit l'appareil !

En industrie, des campagnes de resserrage sont régulièrement programmées
Des vérifications avec caméra thermique sont effectuées
Pour les particuliers, les grands fabricants utilisent des bornes à clip : un ressort assure un maintient constant et donc une résistance de contact mieux maîtrisée !
Gageons aussi que le détecteur d'Arc devienne obligatoire




Zoom sur cet élément

Rapidité d'ouverture et fermeture !


Une ouverture ou fermeture lente engendre une transition fermé/ouvert plus longue et donc une énergie Joule perdue et dangereuse plus élevée.
La rapidité de commutation en HTHaute Tension > 1 kV ~ est assurée par de l'air comprimé ou de l'huile sous pression !

Le chronogramme ci-dessous représente les transitions, linéarisées pour simplifier :
  • Parfaite (théorique) en vert : transition nulle : pertes nulles !
  • Tension aux bornes du contact en bleu
  • Intensité traversant le contact en violet
  • Pertes par conductionAucun contact n'est parfait : une résistance subsiste mais elle doit être négligeable :
    Lorsque le contact à 'charbonné', amorçages dus à des ouvertures en charge, cette valeur augmente engendrant aussi un risque d'incendie !
    On recommande de changer tout disjoncteur ayant ouvert ≃ 2 à 3 fois en cct !
    Seules les caméras thermiques peuvent aider à savoir où en est le disjoncteur...
    en marron en bas
  • Pertes par commutationLa pointe est ≃ égale à la puissance du circuit fermé divisée par 4 car les courbes de tension et intensité se croisent à leur demie valeur (U/2, I/2 = P/4).
    Comme on ne peut diminuer cette pointe, on va s'attacher à limiter la largeur du triangle ainsi formé, qui représente l'énergie. On va utiliser des bascules rapides !
    , les pointes rouges

Chronogramme de commutation et à droite un contact fondu en zoom :

Pertes par commutationContact ayant chauffé, dégradé : zoom


Protection contre les projections :

Fusible protégé contre ouverture sous tensionFusible non protégé




Zoom sur cet élément

La sélectivité ou coordination !

Pour qu'un défaut en aval ne déclenche le disjoncteur en amontVoire jusqu'au disjoncteur principal en tête !, il convient de jouer sur 2 critères :
  1. L'intensité nominale : un ratio de 1 à 1.6 pour les disjoncteurs, 1 à 2.5 pour les fusibles
  2. Le temps de déclenchement pour les disjoncteurs
Sélectivité fusibles et disjoncteurs
Sélectivité fusibles Sélectivité disjoncteur partielle
Sélectivité disjoncteur totale Avec les fusibles, un rapport de 2.5 entre les calibres suffit pour assurer une sélectivité complète.

Avec les disjoncteurs, c'est plus compliqué, si un ratio de 1.6 suffit, le déclenchement en cct est lié au mécanisme et reste similaire quel que soit le calibre... Il s'agit d'une sélectivité ampèremétrique.

Donc pour une sélectivité complète il convient de choisir un disjoncteur sélectif, au temps d'ouverture plus lent. Ce disjoncteur assure une sélectivité chronométrique.

Résumé TGBT en pdf

Coordination, lien en fin de cours




Zoom sur cet élément

Tableau électrique dangereux !

Tableau électrique dangereux !

Armoire électrique obsolète

Armoire électrique obsolète




Zoom sur cet élément

Couteau : pour éviter tout rebond !...


Cette partie est réservée à nos abonnés :

Je m'abonne !
   ― ― ― ― ― ―
Je me connecte !

S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours décodéco Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin 6
S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours
< Espace privé, abonnés
Partagez, participez >
Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin

12345C

Crée le 15 / 12 / 2016, der. màj le 14 / 11 / 2018 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 11005 fois
Difficulté : ★★☆☆☆
Pas encore de commentaire
Gu5835e07c1389f
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs