Connexion Stagiaire ou formateur :
Voir le passe  
   Oubliés ?

Connexion Client, Administrateur :
Voir le passe  
   Oubliés ?

 
 


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs



Prérequis, Conseils+ et cours Connexes

Chargement page et sommaire en cours...

Tensions de sécurité


Ancienne représentation :
Milieu sec U sécurité
Locaux secs

50 V~ ♦ 120 Vcc lisseSans ondulation
Tel que ci-dessous en atelier :
Local Sec
Ex : Locaux secs
Milieu humide U sécurité
Locaux humides

25 V~ ♦ 60 Vcc lisse
Tel que ci-dessous en milieu humide :
Extérieur 'abrité'
Ex : humide extérieur mal abrité
Milieu mouillé U sécurité
Locaux immergés

12 V~ ♦ 30 Vcc lisse
Tel que ci-dessous la marre à grenouilles :
Local immergé
Ex : Locaux immergés, piscine marre à grenouilles :-)

Complément et nouvelle norme :

TBTF : 50 V~ 120 Vcc Maxi

Très basse tension fonctionnelle

TBTP : 12 V~ 30 Vcc Maxi

Très basse tension de protection

TBTS : 25 V~ 60 Vcc Maxi

Très basse tension de sécurité
Dans ce type de très basse tension,
il n'y a pas de séparation entre
la basse tension
et la très basse tension.

Le seuil de risque existe,
quelle que soit la tension

Ex, chargeur bas de gamme :
chargeur mal isolé
Il y a dans ce type de
très basse tension,
séparation entre la basse tension
et la très basse tension
et un des pôles est relié à la terre.
Ex, armoire de commande :
Armoire de commande

Il y a dans ce type de
très basse tension,
séparation entre la basse tension
et la très basse tension
et aucun des pôles
n'est relié à la terre.
Les potentiels sont flottants.


Ex, convertisseur pour LED :
Convertisseur, transfo LED

Courant continu vs courant alternatif

Le courant électrique est dangereux à partir d'une certaine intensité traversant le corps humainCe n'est pas l'intensité 'disponible' que peut fournir tout générateur qui compte mais bien celle qui peut nous traverser et qui répond à I = U / Z corps !
Sans cela une simple batterie auto qui peut délivrer aisément 300 A serait mortelle :
NON, aucun risque d'électrocution grâce aux seuls 12 Volts, continu lisse qui plus est !
.
Pour connaître les seuils dangereux on applique :
En courant continu :
U maxi continu (début du risque) = I maxi continu (seuil du risque) / R (résistance du corps)
Et en courant alternatif :
U maxi alternatif ~ (début du risque) = I maxi ~ (seuil du risque) / Z (impédance du corps)

Or la résistance R du corps humain est ≫ à son impédance Z !


En effet, constitué à ≃ 2/3 d'eau (non pure) l'intérieur du corps est peu résistif (≃ 0.5 à 2 kΩ) mais recouvert de peau, elle meilleure isolante.
C'est la peau qui est notre meilleure barrière car elle est ≃ 10 fois plus isolanteAttention donc aux blessures écorchures et autres coupures ! que l'intérieur de notre corps

De fait, le 'schéma équivalent' du corps humain est proche d'un circuit R C série tel que ci-dessous. En continu, la résistance, qui dépend là aussi de la tension de contact, est ≫ à Z à cause de la capacité du condensateur (Z = 1 / C × ω)
Impédance du corps

Et l'intensité maxi tolérée en continu est supérieure ≫ à I maxi en alternatif 


Là encore, les effets physiologiques sont différents en continu lisseBien qu'un brin pléonasme, la norme le précise utilement pour lever toute mauvaise interprétation :
il s'agît d'un courant lisse tel que vu à l'oscilloscope, cela n'inclue donc pas les signaux simplement redressés ou hachés non filtrés qui eux sont soumis à Z et non à R seul !
Lisse = Sans ondulation résiduelle !
 et en alternatif !
Point de tétanisation Quand on est 'collé' comme dit familièrement : en fait on ne contrôle plus ses muscles et on n'est plus capable de lâcher ; le 'non lâché' n'existe pas en continu lisse, pas plus que le blocage de la respiration par le diaphragme, par contre des risques autres, notamment lié à l'électrolyse su sang pour des seuils toutefois supérieurs à 30 mA. Le seuil de 30 mA n'est donc valable qu'en courant alternatif :
Tétanisation, non lâché
Prise en compte par la norme :
Domaine Alternatif Continu lisseSans ondulation résiduelle
Très Basse TensionU ⩽ 50 V U ⩽ 120 V

Mnémotechnique par analogie pour les non électriciens

  • Essayons de percer du béton sans percussion (force constante ⇒ tension continue lisse) :
    On a des difficultés à percer le béton (le courant traverse difficilement la peau) !
  • Mettons la percussion (force vibrante ⇒ tension non constante avec fréquence) :
    La fréquence des vibrations agit comme l'alternatif et traverse le béton (le courant traverse la peau) !
Ceci est une analogie pour se souvenir que le courant alternatif est plus offensif !




Cours extrait des stages : HABASELEC  &  HABPROELEC  &  HABILITATION

Crée le 18 / 06 / 2018, der. màj le 14 / 04 / 2020 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 49316 fois
Difficulté : ★★☆☆☆
Pas encore de commentaire



Gu5835e07c1389f

Partager sur FacebookDiscuter sur TwitterPartager sut Linkedin


 
 
E-Learning OFFERT ✌!
Formation offerte ! (elearning pour tous !)
coursactifs
 ➦