Localiser ce membre

Couplages du MCC sans aimants

Connexion Stagiaire Solo Inscription (Stagiaire)                 Compte Administrateur : Gérer Administration de stage Foad et/ou Pratique Créer
 
Connexion : Stagiaire, Formateur
Voir le passe  
   Oubliés ?
 
Connexion pour Client Administrateur
Voir le passe  
   Oublié ?


Inscription personnelle
 
 
Formateur ou Stagiaire
Inscription individuelle, étape 1 sur 2 :
(sans engagement)


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Votre adresse courriel restera confidentielle
Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs

Nos offres d'abonnement, obtenir un devis

Chargement page et sommaire en cours...

Différents montages Mcc, série, parallèle, compound...

Aimants permanents : uniquement en courant continu !


Cette vidéo met en oeuvre un moteur à courant continu utilisant des aimants permanents :
Utilisation suivant le polarité, raccordement en alternatif !




Zoom sur cet élément

Stator bobiné, couplages

1
2
3
4
moteur courant continu mcc série
Voici le moteur le plus utilisé dans l'électroportatifPerceuses (sauf à colonne : moteur asynchrone), scie sauteuse, ponceuse, disqueuse... et l'électroménagerHormis les machines à laver sans essorage variable et les réfrigérateurs (moteurs asynchrones)...
Et depuis peu des marques premium d'aspirateur et robots manager (moteurs brushless : 'numérique en langage marketing !') !
encore de nos jours !
(il fonctionne en alternatif, on va le voir plus loin)
Il est simple et présente l'avantage d'avoir un couple qui s'adapte à la charge au détriment de la vitesse, élément peu important dans les applications sus-citées...
Notons enfin qu'il est essentiel qu'il soit toujours raccordé à une chargeL'inducteur, en série, voit son alimentation diminuer quand le moteur tourne à vide car Em f.e.m. moteur se rapproche de U alimentation, diminuant I : I = (U - Em) / (Rs + Rr)
(Rs = résistance stator, Rr = R rotor)
Sans champ inducteur ni charge le freinant, ce moteur s'emballerait !
. R de l'inducteur est très faible, I étant très élevé à faible vitesse d'où C (couple) maximal !.
Moteur continu mcc parallèle
Ce moteur était utilisé pour sa relative stabilité de vitesse face aux variations de tension.
En effet lorsque la tension d'alimentation augmente, elle croît aussi bien dans l'induit
(ce qui augmenterai la vitesse) que dans l'inducteur
(ce qui diminue la vitesse en augmentant le couple).
Les 2 actions se contrariant, la vitesse reste relativement stable
(mais pas en fonction de la charge, uniquement de la tension d'alimentation)
Moteur mcc compound
Le montage compound est un hybride ou mixte.
En fait oublions la bobine en parallèle sur le rotor puisqu'elle est secondaire. On se retrouve donc face à un classique moteur série, la bobine parallèle n'intervenant qu'à vide (en l'absence de charge mécanique), pour maintenir un champ magnétique inducteur minimalR bobine en // est trés grand, i est faible, le minimum pour limiter la vitesse à vide et interdire l'emballement mécanique ! Son usage, de par son coté onéreux, était réservé aux applications industrielles pour lesquelles le risque d’absence de charge existait...
Mcc excitation et rotor séparés
Ici, 2 alimentations sont requises.
Une pour le rotor, l'autre pour le stator.
Il s'agit du moteur le plus souple au niveau des possibilités puisque l'on peut augmenter vitesse et couple simultanément avec l'induit à gauche ou augmenter très fortement le couple en diminuant la vitesse en jouant sur l'inducteur à droite...




Zoom sur cet élément

Force électromotrice

U fem fcem

Pourquoi une f.e.m.Force électro-motrice ?


Lorsque le rotor (qui est une bobine) tourne autour du stator (qu'il soit bobiné ou permanent) il tourne autour d'un champ magnétique fixe.
Ainsi, il va passer d'un champ Nord maxi à 0 puis à un Sud maxi et ainsi de suite... Il est donc soumis par sa rotation à un champ magnétique variable !
Toute bobine soumise à un champ magnétique variable est induite d'une tension : Voir les conseils+ en fin : tension induite et loi de LenzToute bobine soumise à un champ magnétique variable est induite d'une tension ! Loi de Lenz-Faraday !
Ce schéma montre comment connaître la f.e.m.

Si le stator est bobiné : E Force électromotrice= U(générateur) - [(Rr + RsRr = Résitance rotor
Rs = Résistance stator
) × I].
Si le stator est un aimant permanent (Rs = 0 Ω) E = U - (Rr × I).

Force électromotrice ou force contre électromotrice ?

La source est naturellement nommée électromotrice. Le récepteur, comme un moteur qui consomme de l'énergie électrique pour la convertir en mécanique, génère une force appelée contre-électromotrice puisque cette tension auto-induite limite l'intensité I et donc le couple mécanique... Par contre, s'il est entraîné en sur-vitesse à cause de sa charge, il devient producteur d'énergie électrique et créera alors une tension appelée cette fois f.e.m. (force électromotrice) ! Donc tout est question de 'positionnement' mais dans tous les cas, il s'agît d'une tension produite !




Zoom sur cet élément

Constante en V / t...


Cette partie est réservée à nos abonnés :

Je m'abonne !
   ― ― ― ― ― ―
Je me connecte !

S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours décodéco Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin 0
S'abonner, accéder à mon espace membre Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Quiz, se tester sur ce cours
< Espace privé, abonnés
Partagez, participez >
Discuter, échanger sur cette page Partager sur Facebook Discuter sur Twitter Partager sut Linkedin

123C

Crée le 13 / 12 / 2016, der. màj le 01 / 07 / 2018 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 4330 fois
Difficulté : ★★☆☆☆
Pas encore de commentaire
Gu5835e07c1389f
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs