Connexion Stagiaire :
Voir le passe  
   Oubliés ?

Connexion Client Administratif :
Voir le passe  
   Oubliés ?

Pas encore stagiaire ?Particulier ⇒ Pré-requis offerts (0 engagement)  Pro ⇒ devis Elearning ou Pratique
 
 


Veuillez suivre les instructions dans le courriel pour créer un nouveau mot de passe

Toutes vos données restent confidentielles
preinsutilisateurs
Pas encore stagiaire ?Particulier ⇒ Pré-requis offerts (0 engagement)  Pro ⇒ devis Elearning ou Pratique


Mesures, caractéristiques et courbes

Chargement page et sommaire en cours...

Caractéristiques des moteurs asynchrones

Courbes du moteur asynchrone


1
2
3
4
courbe intensité moteur asynchrone
Le moteur asynchrone se comporte, comme un transformateur en court-circuit via sa cage qui joue le rôle de secondaire. Ce cct, répercuté aux bobines inductrices (primaires), engendre une intensité Id maximale au démarrage, généralement comprise entre 6 et 7 In (I nominal) ! Au fur et à mesure que le rotor prend de la vitesse, sa tension induite diminue entraînant le diminution de la puissance requise au rotor (secondaire) et donc par effet transformateur, au primaire. L'intensité In nominale mentionnée sur la plaque à borne correspond à la puissance mécanique fournie et elle aussi mentionnée sur la plaque. A vide, l'intensité est bien moindre !
Certains rotors proposaient 2 cages, une résistive en périphérie pour limiter Id et optimiser le couple. L'usage de variateurs convertisseurs de fréquence remplace ce procédé coûteux et complexe.
Courbe pertes Joule moteur asynchrone
Puisque l'intensité est maximale au démarrage, les pertes Joule (PJ = R × I²) le sont aussi. Résultat d'un compromis entre la puissance visée, l'encombrement et l'efficacité, la résistance globale du moteurIl faut tenir compte des résistances statoriques et de la résistance rotorique..., engendre des pertes Joule qui deviennent non négligeables quand on dépasse la puissance nominale...
Là encore l'emploi de moteur à double cage mais surtout des variateurs permet de palier ce problème.
(démarrage à fréquence plus faible).
Courbe rendement et cosinus phi moteur asynchrone
Le rendement du moteur est évidemment nul à vide, aucune puissance n'est fournie, puis maximal à la puissance nominale. Au delà de cette valeur le η s'écroule notamment à cause des pertes Joule. Dans les Conseils+ on aborde les pertes fer
La courbe de cosinus φ est proche de celle du rendement η. Effectivement le Cos φ est un important constituant du rendement électrique d'un moteur. Mais il n'est pas seul contrairement à ce que trop souvent avancé !
Dans les Conseils+ on détaille les différentes pertes (fer...) et le Cos φ.
Courbe couple moteur asynchrone
Enfin le couple ! Le grand défaut du très robuste moteur asynchrone réside dans cette courbe : le couple est inférieur, pendant le démarrage, au couple obtenu à régime nominal.
Là encore les variateurs permettent de compenser cette faiblesse et de s'approcher de son ancien rival : le moteur à courant continu (avec balais). Le couple est pénalisé au démarrage à cause des pertes Joule qui convertissent en chaleur une grande partie de la puissance consommée...




Zoom sur cet élément

Rendement du M.A.S en détail :

Très proche de celui d'un transformateur, le rendement d'un moteur asynchrone triphasé peut dépasser 90%. Les pertes sont essentiellement par effet Joule comme le démontre le schéma ci-dessous :
Pertes du moteur asynchrone
Ce schéma n'inclue pas les éventuelles pertes dues au variateur d'alimentation ni le cosinus phi admis comme compensé puisque Pa exprime ici la puissance absorbée en Watt et non S en VA
  • Pa = Puissance électrique absorbée
  • Ps = Puissance transmise par le stator
  • Pr = Puissance transmise par le rotor
  • Pu = Puissance mécanique réellement utile

  • St = Pertes statoriques : pertes JouleP = Rs (résistance bobines du stator en Ω) × I²
    On prend R d'1 seule bobine pour le calcul, par le jeu des couplages λ / Δ
    Les 3 résistances / √3² s'annulent !
    et pertes fer
  • Rt = Pertes rotoriques : très faibles, liées au glissementIci_vu_au_survol
  • Mc = Pertes mécaniques (frottements : roulements et ventilation)




Zoom sur cet élément

Vidéo : mesure de vitesse d'un moteur asynchrone ou synchrone


Mesure de la vitesse du moteur asynchrone suivant 2 méthodes : avec tachymètre à infra-rouge laser, puis par le biais de notre lampe stroboscopiqueMesure vitesse du moteur asynchrone à LED.




Zoom sur cet élément

Réparation : re-bobinage moteur

Re-Bobinage d'un moteur triphasé
Re-Bobinage d'un moteur triphasé.




Zoom sur cet élément

Retour de réparation ? Sens des bobines !


Vidéo ci-dessus : apprendre à vérifier le sens des bobines !


Comme vu sur l'écran précédent, un moteur peut être réparé en effectuant un re-bobinage su stator.
Il arrive alors que le sens n'est pas été respecté, il convient de le vérifier.
Comme le démontre cette vidéo, il faut disposer d'un galvanomètre à aiguille et se souvenir de la loi sur l'induction !




Zoom sur cet élément

Autres couplages

D'autres couplages permettaient bien des vitesses différentes encore mais leur complexité et l'arrivée de convertisseurs de fréquenceLes variateurs pour moteurs à courant alternatif rend ces moteurs et leur couplages obsolètes...
Couplages multiples




Zoom sur cet élément

Le MAS n'a plus de secret pour vous ?...




Personnalisez, customisez, modifiez cette page Tutorat, demande d'assistance Mettre en favoris ce cours Discuter, échanger sur cette page 9

Cours extrait du stage : INDUSELEC

Crée le 14 / 12 / 2016, der. màj le 29 / 06 / 2019 par : Guillaume (Guillaume DUPAS)
Contributeur Guillaume DUPAS Gu5835e07c1389f
Cours vu 96491 fois
Difficulté : ★★★★☆
Voir les commentaires


Gu5835e07c1389f

Partager sur FacebookDiscuter sur TwitterPartager sut Linkedin



 
+33(0) 950 628 628
tecnipass@tecnipass.com
coursactifs
 ➥